SEO : Top 5 des choses à éviter pour rédiger une méta-description optimisée



Méta-description…. quèsaco ?

La méta-description correspond au petit texte qui vient s’afficher sous le titre de votre page (et son url) dans le résultat de recherche Google. 

Elle permet de décrire de manière concise le contenu de votre page mais surtout d’attirer le chaland !  En effet, la balise méta-description n’est pas prise en compte comme critère de référencement par Google. Par contre, avec le titre de la page c’est généralement le premier élément que l’internaute voit de votre site et qui l’incite ou non à le consulter. Alors, si vos méta-descriptions ne sont pas optimisées, il est l’heure de le faire ! 

Pour vous y aider, My Little Com’, agence digitale à Brest, vous montre les 5 pièges à éviter pour optimiser vos métas-descriptions

my-little-com-optimiser-meta-description-seo

1. Rédiger unE Méta-description plate

Comme nous vous le disions un peu plus haut, même si la méta description n’est pas prise en compte par Google pour le référencement, c’est le premier axe d’entrée de votre site. Si votre méta-description ne suscite pas l’intérêt des internautes, il y a peu de chance qu’ils cliquent pour accéder à votre contenu. Il faut donc que votre méta-description soit engageante et attrayante ! 

A votre avis, laquelle de ces deux métas descriptions sera la plus attractive ?

– ****** Burger est un restaurant de hamburgers à Nantes. Découvrez nos plats sur place ou en livraison à domicile.

-Du pain artisanal, de la viande pure bœuf hachée sur place et des frites maison pour un fast food authentique et convivial servant à la commande des burgers, hot dogs, milkshakes, coffee shop, bières, desserts américains et plus encore !

Notre conseil :  Rédiger une balise accrocheuse nécessite un certain savoir-faire. N’hésitez pas à vous faire accompagner par une agence de rédaction web, pour la rédaction de vos méta-descriptions.

2. ne pas dépasser les 160 caractères

Pendant longtemps, Google a limité la longueur des méta-descriptions à 160 caractères environ. Or, depuis une mise à jour datant de fin 2017, leur taille a considérablement augmenté. On peut maintenant facilement réaliser des textes de 250 à 300 caractères espaces compris. (La taille de la méta n’est pas une science exacte. Google compte en pixels et non en nombre de caractères. Or, un “b” prendra plus de pixels qu’un “i” par exemple.)

Notre conseil :  Ce n’est pas toujours la taille qui compte ! Mieux vaut une méta-description courte (160 – 200 caractères) et attrayante qu’une longue dans laquelle vous meublez pour atteindre les 300 caractères.

3. dupliquer une méta-description existante

Comme pour tous les autres contenus web, dupliquer une méta-description est une très mauvaise idée ! Que vous en dupliquiez une de votre site ou d’un autre ne change rien. Google veut des contenus uniques. 

Notre conseil :  Creusez-vous la tête, qu’est ce qui est susceptible d’intéresser les internautes pour qu’ils viennent sur votre page ? Identifier des métas qui vous plaisent, inspirez-vous, mais sans copier.

4. Ne pas utiliser de mots-clés

On vous l’a dit, Google ne prend pas en compte la méta-description dans ses critères SEO. La tentation peut alors être grande de s’affranchir d’y travailler ses mots clés. Néanmoins vous n’êtes pas maître de ce qu’affiche Google. S’il considère que votre méta-description n’est pas suffisamment représentative du  contenu de votre page, il peut décider de sélectionner arbitrairement un passage de votre page et de l’afficher comme méta. 

Notre conseil :  Utilisez, dans la méta, des mots-clés qui correspondent à votre contenu et aux termes de recherche des internautes. Ils se mettront en gras dans les résultats proposés par Google.

5. Ne considérer la méta que comme une description

La méta-description doit, comme son nom l’indique, décrire le contenu de votre page. Cependant, pourquoi ne pas s’en servir pour finir de convaincre les internautes de choisir votre site plutôt qu’un des 9 autres de la page de résultats affichée par Google ? Ajoutez-y un call to action ! 

Notre conseil :  Un bref call to action ou une offre ajoutée à votre méta-description est un très bon moyen de vous différencier des sites concurrents et, ainsi, d’augmenter le taux de clic vers votre site ! 

Désormais, la méta-description n’a plus de secrets pour vous !  Quand vous passerez au clavier, ayez toujours à l’esprit que son seul but est d’attirer les visiteurs vers votre site.
N’hésitez pas à contacter les experts en rédaction web de My Little Com’, agence de communication à Brest, pour davantage de conseils .